ADEME Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

L'ADEME en Champagne-Ardenne

Energies et matières renouvelables

Contexte régional

Les Ardennes, l'Aube, la Marne et la Haute-Marne disposent d’atouts pour le développement de filières renouvelables et la direction régionale de l’ADEME s’investit depuis de nombreuses années dans ce domaine (la filière bois et en particulier le bois-énergie, la production d’électricité hydraulique, l’éolien, le solaire, l’utilisation du biogaz).

La biomasse s’y développe :

  • 26 % du territoire champagne-Ardennais est couvert de forêts.
  • La filière bois est le 4ème secteur économique de la région, et son activité génère également des sous-produits pouvant être utilisés dans la filière bois-énergie.
  • La ressource forestière reste particulièrement abondante dans la région, et toute une filière s’est mise en place pour fournir sur l’ensemble du territoire, des produits adaptés et pratiques, comme les plaquettes ou/et les granulés de bois.
  • Des cultures dédiées sont également développées, comme par exemple des taillis d’espèces végétales adaptées, à courte ou très courte rotation.

En région une installation solaire pour la production d’eau chaude ou de chauffage - de quelques capteurs jusqu’à plusieurs dizaines de m2 - permet de couvrir plus de 50 % des besoins annuels en eau chaude.

La géothermie est de plus en plus utilisée en France, et se situe déjà au deuxième rang des énergies renouvelables pour les usages thermiques, après la biomasse. Une étude menée en 2011 a prouvé notamment le potentiel de la Champagne-Ardenne pour de la géothermie très basse énergie avec pompe à chaleur sur nappe.

Concernant l’éolien, la Champagne-Ardenne est la 1ère région de France en terme de développement de cette énergie. La région présente une opportunité intéressante.

Le développement de l’hydro-électricité en Champagne-Ardenne bénéficie de deux atouts :

  • Une bonne répartition de l’hydrographie sur le territoire.
  • Les cours d’eau sont présents partout sur le territoire avec notamment de grands cours d’eau comme la Meuse, la Seine, la Marne, l’Aube, l’Aisne.
  • Plus de 250 ouvrages historiques soit autant d’installations déjà existantes.

Depuis l’année 2000 un partenariat technique et financier avec la Région recouvre notamment l’ensemble de ces domaines et permet d’en assurer un développement continu et encourageant.