ADEME Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

L'ADEME en Champagne-Ardenne

Bâtiment

Contexte régional

Le diagnostic Plan climat (données 2005) a montré que le secteur du bâtiment (résidentiel et tertiaire) représente près de 40 % de la consommation en énergie finale (43 % au niveau national) et 22 % des gaz à effet de serre (20 % au niveau national) pour les Ardennes, l'Aube, la Marne et la Haute-Marne.

Le secteur du bâtiment constitue donc un enjeu prioritaire de réduction des consommations énergétiques et des émissions de gaz à effet de serre associées.
D’autres enjeux environnementaux s’imposent au secteur du bâtiment : la production des déchets, la gestion des ressources en eau, la qualité de l’air intérieur, la santé et le confort des usagers. Pour prendre en compte l’ensemble de ces enjeux, il est indispensable de construire autrement.

C’est pourquoi l’ADEME site de Châlons en Champagne fait la promotion de la Qualité Environnementale du Bâtiment (QEB), démarche globale de définition et de réalisation de projets visant à minimiser l’impact d’un bâtiment sur son environnement, durant l’ensemble de son cycle de vie.
La direction et ses partenaires se sont mobilisés très tôt sur ce sujet :

  • la Champagne-Ardenne est le premier territoire à créer une « Charte régionale pour le développement de la Qualité Environnementale des Bâtiments en Champagne-Ardenne » dès 2001 ;
  • le Pôle Qualité Environnementale (PQE) est créé dès 2002, renforcé par la création de l’Agence Régionale de la Construction et de l’Aménagement Durables (ARCAD) en 2007.

La rénovation est également un axe fort d’intervention de l’ADEME.
Le parc résidentiel de la région (60 % de maison individuelles, 15 % d’immeubles collectifs et 25 % d’HLM en 2005) est relativement vieux, en particulier dans les franges rurales ce qui entraîne une demande de renouvellement de l’habitat importante (données 2005).

Le rôle du bâtiment sur le changement climatique impose d’ores et déjà d’anticiper les futures réglementations thermiques en visant la construction de bâtiments à basse consommation, voire à énergie positive. L’ADEME soutient financièrement des projets exemplaires qui permettent de constituer des références.